" Pour Jérôme Minard, le dessin est comme une métaphysique, il nous
rappelle les sublimes intuitions de Benoît Mandelbrot ( chercheur à l'origine de " la théorie du chaos") avec ses nouvelles perspectives de l'agencement du vivant et la découverte des fractales.
Dans ses recherches graphiques, Jérôme nous montre un monde, ou plutôt des visions-mondes qui nous rapprochent des descriptions sombres du poète allemand Georg Trakl.
Ces mondes en décomposition sont conçus comme une après-catastrophe."

Extrait de "Partout sauf dans le monde ", Alexis Trousset.